jeudi 22 novembre 2007

Un bon film de guerre


Depuis juin dernier, est disponible en DVD un film passé inaperçu lors de sa sortie en salle en France en 1980. Je crois bien avoir été un des rares spectateurs de ce long-métrage de 113 minutes qui ne fut mis à l'affiche à Paris que dans des salles de quartier alors spécialisées dans les films d'action asiatiques. Son titre, le Putsch Des Mercenaires est absurde car il n'y est question ni de putsch ni de mercenaires. En outre, le résumé qu'en font les éditeurs révèle seulement qu'ils ne l'ont même pas visionné.
Pour se débarrasser des rebelles de Rhodésie qui harcèlent ses troupes, le gouvernement sud-africain décide d'acheter des hélicoptères de combat. Les sud-africains contournent l'embargo sur les armes en faisant appel à David Swansey, un ancien mercenaire reconverti dans les affaires. Gidéon Marunga, un fervent patriote rhodésien, ne sera pas le moins acharné à faire échouer cette sale entreprise.
En réalité, les Sud-Africains brillent par leur absence. Il s'agit plus prosaïquement des efforts déployés par le gouvernement rhodésien pour acheter des voilures tournantes, outil indispensable à sa stratégie anti-subversive, avec l'aide d'un de réserviste (David Swansey) reconverti dans les affaires. Il aura face à lui un militant courageux et intrépide (Gidéon Marunga), membre d'un des mouvements de guérilla noir, aucunement un « Rhodésien ».
Ce film, réalisé par James Fargo, avec dans le rôle principal Richard Harris (qui sera un des Dumbledore de la série Harry Potter, est un des meilleurs jamais réalisés sur la guerre en Afrique à l'époque de la décolonisation.
Des Français qui s'étaient engagés dans l'Armée rhodésienne durant le conflit m'avaient alors confirmé qu'il s'agissait d'un reflet très véridique, non seulement du type de guerre mené dans ce pays, mais aussi de l'état d'esprit des Blancs qui y résidaient.

Il est en vente pour seulement 6,99 euros chez Opening.

Aucun commentaire: