mardi 11 août 2009

Les morts qu'Obama ne veut pas voir

A Chicago, un travailleur social a fait une étonnante découverte. La majorité des 41 morts d'enfants et d'adolescents a eu lieu à proximité de la maison du président Obama (BHO).

Cette courte vidéo du Guardian est très révélatrice.

Mais, tout aussi révélateur,n à aucun moment le journaliste n'insiste sur le fait que les victimes comme leurs assassins sont noirs. Le carcan idéologique n'est brisé qu'une seule fois quand le travailleur social insiste sur le fait que les zones de Chicago où on n'enregistre pas de meurtres sont habitées par des Blancs.

On est attristés par les propos d'une mère de famille qui déclare « Il suffirait que BHO dise : Je ne veux pas que cela ait lieu à Chicago pour les choses s'arrêtent. »

Hélas, les chercheurs savent bien que les causes de la violence meurtrière qui fait tant de victimes au sein de la communauté noire, et qui explique également qu'un jeune noir américain sur cinq soit en prison ou sous contrôle judiciaire, sont à la fois génétiques et sociales.

Il est urgent que l'on cesse de penser que les garçons noirs peuvent être éduqués par un système scolaire qui a été conçu pour de jeunes Blancs au XIXe siècle.

Ils ont besoin d'initiatives radicalement nouvelles tout comme la communauté noire a besoin de retrouver une structure sociale et familiale en mesure de construire des vies à tous ces enfants.

Mais pour cela il est indispensable d'arrêter de voir la société avec des prismes idéologiques.

Aucun commentaire: